Ce que l\'homme doit à la femme

Ce que l\'homme doit à la femme

Ce que l'homme doit à la femme - Chapitre 1

 

 

Chapitre 1

 

Ahlam est concentrée sur le dossier que la présidente Farah lui a confié. Elle prépare la conférence sur l’énergie solaire qui se tiendra dans trois mois dans la capitale du pays. Les services de sécurité, qu’ils soient de la police ou de l’armée nationale ont été très coopératifs. Ils lui ont grandement facilité la tâche. Elle a défini le protocole de réception des chefs d’État  invités. Elle a sélectionné et réservé les hôtels de leurs résidences, comme elle a retenu les itinéraires  des sites touristiques qu’ils souhaitent visiter lors de leur séjour au pays. Elle devait être contente. Elle a réussi à préparer cette importante manifestation en six mois, ce que d’autres ont peiné à faire en une année. Cette conférence était initialement programmée en France, mais compte tenu du retard accumulé, les dirigeants du pays ont préféré se désister. Faute de candidats, l’Algérie au nom des États Maghrébins a décidé d’abriter pour la deuxième année consécutive la réunion des chefs d’États des pays de la rive méditerranéenne auxquels ceux de l’inde, du Brésil, de la Russie, de l’Allemagne, du Canada, des USA, du Japon et de la Chine ont été également conviés. Cependant, elle semble très agitée. Elle n’arrive pas à contenir sa colère. Il lui  reste un casse tête qu’elle n’arrive pas encore à résoudre. Les américains et les français sont en tension. Les premiers accusent les seconds d’être à l’origine de tous les maux dans lesquels leur pays se débat aujourd’hui. L’économie française est à son plus bas niveau. Le taux de chômage s’accroit de plus en plus. Le flux d’immigration vers les l’Algérie ne cesse d’augmenter depuis cinq années consécutives. Les cerveaux qui avaient fuit, il y a dizaine d’années retournent à leur pays d’origine. Les Présidents français et américain ont pourtant donné leur accord de principe, mais ils n’ont encore rien confirmé. Les interventions concertées et insistantes des chinois et des maghrébins n’ont pas amadoué les deux parties. La France a décidé de boycotter toutes les réunions auxquelles les États-Unis d’Amérique assistent. Elle compte ainsi les punir pour ce qu’elle considère la cause de leurs déboires économiques. Depuis le second crash financier du 21ème siècle en 2020, il y a maintenant une dizaine d’années, l’économie de la France n’arrive pas à se relever.  La dette publique est deux fois supérieure au PIB. Les services de protocole des deux pays ne répondent plus aux appels de la secrétaire générale et de ses conseillères.  

 

Ahlam est plongée dans ses pensées. Elle n’entend pas Suzanne, une de ses deux adjointes, rentrer dans son bureau. Elle lui avait donné rendez vous à 09h: 45 pour la briefer et aller ensuite voir la présidente au sujet de la troisième phase du projet de développement de la région du sud-ouest du pays. Dés son premier mandat à la présidence, Farah s’est attaquée de front à L’ambition projet qui lui tenait à cœur. Le développement de l’énergie solaire. Celui-ci a été initié 10 années plus tôt, mais abandonné par l’équipe gouvernementale d’alors au profit du gaz naturel et du pétrole. Dés son élection Farah avait crée un commissariat à l’énergie renouvelable dont le rôle est de reprendre le projet avec comme objectif d’alimenter d’ici quatre ans 80% du territoire national de cette énergie. Les 20% restant devrait l’être au gaz naturel. Le peu de réserve de pétrole qui resterait enfoui dans le sous sol du pays, serait abandonné.

   

-      Euh! Euh …

 

-      Excuse-moi Suzanne, je ne t’ai pas entendu arriver.  Qu’est ce que je peux faire pour toi.

 

-      Que se passe-t-il Ahlam? As-tu oublié que nous avons un rendez vous avec la présidente à 10H00.

 

 -      La présidente est occupée. Je ne pense pas qu’elle pourrait nous recevoir maintenant. Peux tu revenir  l’après midi.

  

-      Non, nous devons la voir tout de suite. C’est très urgent. As-tu oublié qu’elle a insisté pour nous voir ce matin.

  

-      Oui je le sais, mais sincèrement je ne pense pas qu’elle puisse le faire. Enfin, je vais voir si elle est disponible.

 

 

Ahlam disparait quelques instants. Elle rejoint le bureau de la présidente. Cette dernière était furieuse contre une de ses conseillères.

 

 

La présidente est une jeune femme mariée. Elle vient juste de fêter ses 45 ans. Elle est  brune avec des cheveux châtains, une bouche petite et un nez bien tracé. Elle est belle, attirante et très charmante. Cependant elle n’a rien perdu de sa fougue lorsqu’elle était étudiante. Elle était entreprenante et imaginative. Elle était présente à toutes les manifestations estudiantines. Elle était le leader incontesté de la principale organisation estudiantine de l’époque. Celle-ci représentait plus de 60% des étudiants du pays. Cette organisation est devenue, en l’espace de trois années la plus grande force sociale et politique du pays. Même le parti au pouvoir n’avait pas autant d’adhérents. En dépit du charme innocent qu’elle dégageait, elle était sans pitié contre ses ennemis....

 

 

Vous voulez lire la suite, cliquez sur ce lien: Chapitre 1.pdf



28/06/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour